fbpx

Se mobiliser pour les jeunes les plus vulnérables de notre société

Au Québec, il y a plus de signalements à la DPJ que de naissances. Peut-il y avoir constat plus alarmant que de savoir notre jeunesse en si piteux état? Anaïs Favron, notre nouvelle porte-parole, n’a pu rester les bras croisés devant cette réalité insupportable. Dans un mouvement de solidarité, elle invite à se mobiliser pour les jeunes les plus vulnérables de notre société!

Je soutiens les jeunes de la DPJ

On entend les témoignages des jeunes de la DPJ avec consternation, comme si nous n’étions pas concernés et que nous ne pouvions rien faire pour eux! J’ai accepté ce rôle de porte-parole de la Fondation des jeunes de la DPJ pour rappeler que ces quelque 45 000 enfants et adolescents existent au Québec et que nous avons le pouvoir d’agir! À l’approche du temps des Fêtes, nous avons tous le pouvoir de faire une différence pour ces jeunes.

Anaïs Favron
porte-parole de la Fondation
Je soutiens les jeunes de la DPJ

Au Québec, l’an dernier…

jeunes ont vécu
des abus physiques
jeunes ont vécu
de la négligence
jeunes ont vécu
des abus sexuels

Une urgence d’agir

Les abus physiques, les mauvais traitements psychologiques et la négligence constituent actuellement 64 % des signalements au Québec. De plus, les jeunes de la DPJ qui atteignent leur majorité et quittent le système de protection, le font actuellement dans un contexte de grande précarité. L’anxiété, la solitude et la dépression ont des effets dévastateurs sur le plan psychologique pour beaucoup d’entre eux.

Ensemble, nous pouvons créer des moments qui transforment la vision que les jeunes ont d’eux-mêmes. Participer à un camp de soccer et découvrir qu’on a un talent en sport et qu’on n’est pas un bon à rien, ça change une vie. Recevoir de l’aide pour s’équiper dans notre premier appartement et sentir qu’on peut avoir confiance en l’avenir parce qu’on a un soutien, ça change une vie

Le premier ministre du Québec, Monsieur François Legault et son épouse Madame Isabelle Brais, ont souhaité partager leur enthousiasme face à ce mouvement de solidarité entourant les jeunes de la DPJ.