fbpx

Direction: les bancs de l’université

22 mai 2021

Dès sa naissance, le sort de Samuel est déjà scellé. Mère toxicomane, père inconnu, travailleuse sociale l’attendant dans une pièce attenante à la salle d’accouchement… L’étiquette de jeune de la DPJ semble déjà lui coller à la peau… Mais ce stigmate ne l’arrêtera pas dans la poursuite de ses rêves et sa quête d’un avenir meilleur!

Surmonter les épreuves grâce à la bienveillance

À 2 ans, Samuel intègre la famille d’accueil où ses frères et sa sœur se trouvent. Une période heureuse et à priori stable. Mais le sort semble s’acharner sur eux. À 10 ans, son père d’accueil décède. La famille vole en éclats et la fratrie est séparée. Ses frères sont conduits en centre d’hébergement. Sa sœur et lui sont placés dans 2 familles d’accueil différentes. « Ce qui m’a fait le plus de peine, c’est de vivre loin de mes frères et de ma sœur. » Malgré le traumatisme de la séparation, Samuel prend rapidement racine dans sa nouvelle famille d’accueil. Ses parents d’accueil sont attentionnés, aimants et lui offrent la stabilité nécessaire à son épanouissement. « 11 ans plus tard, je vis toujours avec eux. Je m’implique dans la famille et je les considère comme ma mère et mon père. » 

Les études : le chemin vers le succès

Adolescent calme et réservé, la lecture occupe une place importante dans la vie de Samuel. À son entrée au secondaire, son but est déjà clair : aller à l’université. « J’ai toujours aimé l’école. Je voulais performer. Réussir, pour moi, ce n’était pas une question : c’était une destination. » Il est décidé à poursuivre son rêve, et s’en donne les moyens! Ses parents d’accueil l’encouragent dans cette voie. « Je suis le premier de leurs enfants d’accueil à décrocher un diplôme d’études secondaires. Ils sont très fiers de moi. » À tout juste 17 ans, Samuel obtient son DEC en sciences de la nature du Cégep Édouard-Montpetit!

La poursuite d’un rêve

Fidèle à son rêve d’enfance, Samuel envisage d’entrer à l’université. Mais les frais universitaires sont très élevés. Son travailleur social lui parle alors du programme Transition vers la vie autonome de la Fondation. Il décide de faire une demande de soutien pour ses études. Ses frais de scolarité, ses livres, son matériel scolaire et son ordinateur sont entièrement couverts par les bourses de la Fondation.

Baccalauréat en poche, Samuel franchit une nouvelle étape en automne 2021: il débute une maîtrise en géologie à l’Université Laval. À terme, il souhaite travailler sur des projets d’exploitation naturelle en milieu éloigné. Un nouveau départ dans une nouvelle ville, qu’il aborde avec confiance, et un grand sentiment de fierté et de reconnaissance. 

« C’est grâce à l’appui de la Fondation que je suis là aujourd’hui. »

Tracer la voie pour les jeunes de la DPJ

Samuel souhaite changer l’image que l’on perçoit des jeunes de la DPJ. « C’est très important qu’on entende parler de nos réussites. Si mon histoire peut aider d’autres jeunes à avoir confiance en eux, alors je vais me dire “mission accomplie”. »

Donner à la Fondation, c’est leur montrer que la communauté croit en eux. C’est investir en leur potentiel et en leurs rêves. Pour que des jeunes comme Samuel puissent aller au bout de leurs ambitions et se construire un avenir plus lumineux.