fbpx

Témoignages inspirants de jeunes de la DPJ

Il leur a fallu beaucoup de courage pour partager leur histoire publiquement.

Teintés d’espoir, grâce au soutien et à la générosité de la communauté, leurs témoignages sont le reflet de leur détermination et de leur persévérance.

Walid* est un jeune de la DPJ au parcours difficile. Son adolescence est marquée par les crises familiales, la délinquance et les fugues. Ses débuts en centre d’hébergement ne sont pas de tout repos. Walid se révolte et refuse sa nouvelle réalité. Envoyé dans un centre à plus haut niveau de contrôle, un déclic se fait. Il comprend que les études deviennent sa seule porte de sortie pour quitter une vie de délinquance. Lorsqu’il quitte le centre, Walid obtient un soutien financier de la Fondation qui l’aide à aller au bout de ses études. Il termine son secondaire à 21 ans et décide de répondre, en pleine pandémie de covid-19, à l’appel du gouvernement alors à la recherche de préposés aux bénéficiaires. Aujourd’hui, Walid travaille dans un CHSLD et poursuit ses études au Cégep.

*Le nom est fictif, mais chaque détail de l’histoire est vrai.

Walid
De jeune de la DPJ à préposé aux bénéficiaires

Samuel est pris en charge par la DPJ avant même sa naissance. Durant son enfance, il a la chance de grandir au sein d’une famille d’accueil aimante, avec laquelle il entretient toujours des liens familiaux. Élève assidu et motivé, son but avoué dès son plus jeune âge est de poursuivre des études universitaires. Arrivé au Cégep, il se tourne vers la Fondation pour atteindre cet objectif. Dès lors, il obtient un soutien financier qui sera renouvelé tout au long de son parcours. Aujourd’hui, Samuel est étudiant à la maîtrise à l’Université Laval. Il ambitionne de travailler sur des projets d’exploitation naturelle en milieu éloigné.

Samuel
Direction : les bancs d’université

Originaire de la République dominicaine, Cristhin arrive au Québec à 11 ans pour y rejoindre son père. Elle s’imagine avec espoir une vie épanouie et riche en possibilités. Mais la réalité est toute autre. Cristhin est victime de la maltraitance de sa belle-mère et souffre de la négligence de son père. Au retour d’un voyage auprès de sa mère, elle constate avec effroi que son père l’a abandonnée! Elle décide alors, avec courage, de rester au Québec. Elle est prise en charge par la DPJ et est envoyée dans une famille d’accueil aimante et rassurante. Avec l’aide de son nouvel entourage et des intervenants de la DPJ, elle parvient à rebâtir son estime de soi.

La Fondation offre un soutien financier à Cristhin pour lui permettre de se concentrer sur ses études. En voie d’obtenir son diplôme en technologie de médecine nucléaire, Cristhin peut être fière du chemin parcouru!

Cristhin
Après le cauchemar, l’espoir